L’an deux mille seize et le onze du mois d’avril, l’assemblée générale de la section du CNES s’est réunie au niveau de l’amphi Belhouas au campus Hasnaoua, autour de la situation explosive qui prévaut à l’Université Mouloud MAMMERI de Tizi Ouzou.


Après débat, il a été décidé, pour le départ de l’équipe dirigeante actuelle de l’Université Mouloud MAMMERI de Tizi Ouzou, seule responsable de l’état de déliquescence, d’instabilité, de dépérissement, et de non droit qui prévaut dans l’établissement :


- Trois journées de protestation les mardi 12, mercredi 13 et jeudi 14 avril 2016 avec tenue de rassemblements devant le rectorat de 10H00 à 12H00.
- Envoi d’une délégation au MESRS.
- Tenue d’une assemblée générale d’évaluation et d’étude des perspectives le dimanche 17 avril 2016 à 10H00 à l’amphi Belhouas.
- Point de presse.
- Dénonciation de la tentative délibérée de porter atteinte à la symbolique du 20 avril par un déploiement inédit visant à lui donner un caractère folklorique.

- Dénonciation et condamnation des propos du Wali de Tizi Ouzou, rapportés dans la presse, qui relèvent de la provocation.
- Dénonciation des tractations orchestrées au niveau de la tutelle qui ont pour seul but le maintien de l’actuelle équipe dirigeante de l’UMMTO.


A l’effet de réaliser cet objectif salutaire, le CNESTO appelle tout(e)s les enseignant(e)s à se mobiliser autour des mots d’ordre de l’Assemblée Générale.

 

Tizi Ouzou, lundi 11 avril 2016
P/ Le Conseil syndical de la section CNES-UMMTO

SIT-IN DEVANT LE RECTORAT

LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015

DE 10H00 A 12H00

L’assemblée générale de la section syndicale CNES de l’Université Mouloud MAMMERI de Tizi Ouzou, s’est réunie en session ordinaire, le lundi 19 octobre 2015 au niveau de l’auditorium du campus HASNAOUA I.

Un compte rendu a été donné sur l’état d’avancement de la mise en application des accords conclus avec l’administration de l’Université et celle de la Wilaya, suite à la grève de trois mois, de l’année universitaire 2014-2015.

Il en découle que :

  1. 1.La relation de partenariat social « CNESTO-Wilaya » est très bonne. Le nouveau Wali de Tizi Ouzou a honorablement reçu la délégation des représentants des enseignants du CNESTO. Son message était limpide et rassurant. Il tenait à ce que tous les enseignants de l’Université Mouloud MAMMERI de Tizi Ouzou soient rassurés et sachent que, non seulement il fait siens tous les engagements pris par son administration sous la responsabilité de son prédécesseur, mais aussi il a donné sa parole de ne pas lésiner sur le moindre effort afin que les quotas de logements promis soient livrés dans les délais et que d’autres programmes soient inscrits au profit des enseignants dans un avenir qu’il veut le plus proche possible.

Concernant les abords des différents campus, il est remarqué par tous que des travaux ont été réalisés et d’autres sont en cours ou en étude : le bitumage de l’accès du campus de Hasnaoua II (Bastos), par le Boulevard Capitaine AZZOUG (Amyoud), la réalisation d’un trottoir et la réfection de la chaussée (en cours) sur la route surplombant la cité des étudiants sise au campus Hasnaoua I, la régulation de la circulation automobile aux voisinages immédiats des entrées des campus Hasnaoua I et Hasnaoua II, au moyen d’une signalisation autoroutière appropriée et le déplacement des arrêts de bus du transport urbain (campus Hasnaoua I) (à l’étude), et l’ouverture incessamment du tronçon de route fermé, depuis plusieurs années, pour travaux (entrée nord du campus Hasnaoua II).

  1. 2.L’exécutif dirigeant la Commune de Tizi Ouzou a également manifesté une disponibilité, une écoute et un respect honorables à la délégation des représentants des enseignants du CNESTO. Une mesure pour le règlement du problème sanitaire, d’esthétique et d’obstruction à la circulation piétonnière, que posait la montagne de déchets ménagers, quasi permanente, sur le trottoir débouchant sur l’entrée ouest du campus Hasnaoua II (par Amyoud), a été prise, par le Maire de cette Commune, avant même que ladite délégation du CNESTO n’ait fini d’exposer l’intégralité de l’objet de sa visite. L’APC de Tizi Ouzou s’est engagée donc aux côtés de la Wilaya et de la Daïra pour la résolution et la prise en charge de tous les problèmes qui leur sont soumis.
  2. 3.A l’inverse, plusieurs délégations de représentants des enseignants du CNESTO, ont été dépêchées auprès du nouveau recteur de l’UMMTO et ont relevé sa non disponibilité, clairement affichée, au dialogue. Bien au contraire, il a désigné un véritable tribunal pour juger les deux syndicats représentatifs à l'UMMTO, CNES et SNAPAP. En outre, il a entrepris, dans le cadre du dialogue social auquel le gouvernement ne cesse d’inciter, d'organiser un cycle de meetings (il en est à son deuxième) avec les enseignants, faculté par faculté, qu’il a entamé depuis la semaine dernière. Il l’a dit même très clairement, en plénière, qu’il préfère traiter directement avec les enseignants, et qu’il n’a pas besoin des syndicats. Qui ne l’aurait pas cru s’il n’avait pas accordé un traitement de faveur à un pseudo syndicat d'établissement, illégal, et s'il n'a pas tenté de réanimer des structures mortes et enterrées.

Sa démarche n’a pour buts que : la mise au pas et le musèlement de l'UMMTO par l'isolement des instances dirigeantes du CNESTO, de sa base, et l'assouvissement des appétits des charognards qui ne désespèrent pas de dépecer l'UMMTO.

De toute évidence, la section CNESTO le dérange. Pourquoi ? La question mérite d’être posée.

Pour parer à ces manœuvres illicites de la part du nouveau recteur de l’UMMTO et de ses condisciples, l’assemblée générale a chargé le bureau de la section de :

-         saisir toutes les instances habilitées, à ce sujet

-         appeler à une journée de protestation avec tenue d’un

SIT-IN DEVANT LE RECTORAT

POUR LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 DE 10H00 A 12H00

                       Tizi Ouzou, mardi le 20/10/2015                                               P/L’assemblée générale

Les enseignants de l'UMMTO se sont réunis, ce jour, mercredi 06 mai 2015, en assemblée générale sous l'égide de leur section CNES à l'amphi Seddik Benyahia de 11H00 à 15H00 pour évaluer les développements survenus depuis le dimanche 03 mai et débattre des suites à donner à leur mouvement de grève.

Avant d'entamer les débats, les présents ont d'abord débattu du principe même de la tenue de l'AG à l'heure et au lieu prévu, vu qu’un groupe d’étudiants tenaient un sit-in devant l'amphithéâtre BENYAHIA pour tenter d’influencer la décision des enseignants. Après échange d'avis et propositions, où les intervenants ont insisté sur le sacro-saint principe de la souveraineté de l'assemblée générale, il a été finalement décidé d'entamer les travaux de l'assemblée tout en retenant l'option de sa suspension à la moindre interférence. Les débats sur l'ordre du jour ont ensuite été entamés par un compte rendu du coordinateur de la section sur les actions menées depuis dimanche dernier, notamment la démarche entreprise auprès de la wilaya pour une réponse globale écrite à la demande de logement des enseignants, et qui s'est soldée par la signature le matin même d'un procès-verbal sanctionnant les discussions entre la délégation du CNESTO et les services de la wilaya.

Il a été par la suite procédé à la lecture du contenu de ce procès-verbal, avant de passer la parole aux membres de l'AG.

Les présents à l'assemblée générale ont accueilli favorablement la signature de ce procès- verbal, tout en rappelant, à travers leurs différentes interventions, la nécessité de demeurer mobilisés pour garantir la concrétisation des engagements des différentes parties, sachant que plusieurs engagements ont été donnés de par le passé sans que cela ne soit concrétisé à ce jour.

Mais pour ne pas pénaliser les étudiants encore davantage, et pour donner le temps nécessaire aux différents responsable de concrétiser leurs engagements, les enseignants de l'UMMTO ont :

  • décidé, comme gage de bonne volonté, le gel de la grève jusqu'à la mi-octobre 2015 mais avec la possibilité de la réactiver à tout moment avant cette échéance s'il s'avérait que les engagements n'étaient pas tenus.
  • décidé la mise en place de commissions de suivi de la concrétisation sur le terrain des engagements pris par les différentes autorités.
  • décidé la saisine par lettre ouverte de la présidence de la république.
  • accepté le principe de la prolongation de l'année universitaire jusqu'au 15 juillet 2015
  • insisté à ce que l’éventuelle prolongation de l’année universitaire avec débordement sur le mois de septembre ne se fasse pas au détriment des étudiants, notamment en comptabilisant les examens qui se dérouleraient en septembre en première session.
  • décidé le maintien du sit-in devant le palais du gouvernement pour la date symbolique du 19 mai 1956, date à laquelle nos ainés étudiants ont tout abandonné, études et carrières pour répondre à l'appel de la patrie.
  • décidé de se solidariser avec les étudiants du département des sciences politiques où la rentrée universitaire 2014-2015 n'a pas encore eu lieu et de saisir qui de droit pour trouver une issue à ces étudiants qui ont frappé à toutes les porte sans que la moindre solution ne leur soit apportée.
  • décidé d'entériner l'inscription, comme exprimé dans les assemblées générales précédentes, de la revendication de l'institution d'une indemnité logement à tous les enseignants non logés et celle d'une prime spécifique de poste dans la mesure où les critères justifiant son allocation et la délimitation des zones sont loin d’être objectifs.
  • décidé l’organisation de journées thématiques périodiques.

P/L’Assemblée Générale de la section

CNES de l’UMMTO